Les producteurs

Notre coup de dent

l'intégralité des thés

Pierre Lebrun, sourceur de thés

« mon vrai kif, c’est de découvrir les thés que personne n’a jamais importés »


« le thé est né en Chine, puis s’est exporté grâce à l’espionnage industriel des Anglais et des Japonais. les premiers l’ont planté en Inde, et en ont fait une grande nation de thé, les seconds ont volé jusqu’à la technique chinoise et se la sont appropriés. »

quand il est question du thé et de son histoire, Pierre s’emballe. il n’a pas toujours eu ses préoccupations. Pierre est un reconverti selon le schéma devenu classique : directeur d’un service d’achat et d’import d’objet publicitaire, il pète les plombs à trente ans, s’interroge sur le sens de sa vie et se réinvente. il avait deux choix : ouvrir un magasin de vinyles de hip-hop – il les collectionne – ou suivre sa passion du thé, transmis très tôt par Nadège, sa compagne de toujours.

ce sera le thé, qu’il avait commencé à apprivoiser lors de ses voyages en Asie où il écumait les maisons de thé. en 2005, épaulé par Nadège, il crée le parti du thé. au bout de quelques années d’installation, il peut se consacrer à ce qu’il appelle « son vrai kif » : sourcer ! il se remet à voyager à la rencontre des producteurs et il en apprend des vertes et des pas mûres : les grossistes qui se disent producteurs, mais qui, bizarrement, ne montrent jamais leurs jardins, les thés vert japonais dont la majorité provient des environs de Fukushima ou les pesticides utilisés à tire-larigot en Chine…  lui refuse ce système, il veut voir où ses thés sont produits, s’assurer de la qualité du travail des cultivateurs et des transformateurs.

et il goûte et compare sans cesse. « la plupart de mes thés sont bio, certains sont même plus bio que bio », il les sélectionne avec soin, mais avec toujours en tête le rapport qualité/prix. pour lui, hors de question d’en faire un produit de luxe, il y a des thés de tous les instants à tous les prix, surtout au bon. 

Notre coup de dent

l'intégralité des thés