Les producteurs

Notre coup de dent

les amandes aux 3 algues ou chèvre

Ludivine & Fabien Dauphin, cultivateurs d’amandes

« l’amande, ce fruit à coque rustique s’adapte très bien au terroir et au climat provençal. »


au début du siècle, les amandiers fleurissaient à leur aise en Provence, mais avec le temps et les mauvaises années qui se sont succédées, leurs fleurs rose clair – les premières à apparaître à la fin de l’hiver – ont commencé à disparaître du paysage provençal. la faute au gel, qui décimait les récoltes. petit à petit, à partir des années cinquante, les agriculteurs du coin s’en sont détournés … juqu’aux années 2000, où une quinzaine d’agriculteurs ont décidé de replanter cette fierté du pays.

Fabien et Ludivine sont de ceux-là. sur la terre des parents, grands-parents et arrière-grands-parents de Fabien, des amandiers sont venus rejoindre les cerisiers ; alors le jeune couple a du tout réapprendre : comment cultiver les amandes, comment les faire sécher…

aujourd’hui, ils n’en sont pas peu fiers de leurs amandes provençales au goût doux et sucré. il ne manque plus qu’un IGP Luberon – leur combat de demain – pour faire reconnaître l’amande comme un produit de la région, et la boucle sera bouclée… car après tout sans l’amande de Provence, comment seraient nés les calissons d’Aix ? je vous le demande.

Notre coup de dent

les amandes aux 3 algues ou chèvre